« Le lithium et les terres rares deviennent plus importants que le pétrole et le gaz »

15. septembre 2022 | Marché

La présidente de la Commission européenne von der Leyen met en garde contre les dépendances et demande de nouveaux accords commerciaux.

Dans le contexte de la guerre en Ukraine, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen s’est exprimée sur la situation de l’Union. L’un des points clés de son discours devant le Parlement européen à Strasbourg a été les objectifs communs de protection climatique et la nécessaire sortie des sources d’énergie fossiles, qui doit en même temps contribuer à l’indépendance vis-à-vis des importations de gaz et de pétrole russes.

Le passage à une économie verte a déjà commencé, a déclaré von der Leyen, faisant notamment référence à la décision récente de développer l’énergie éolienne offshore dans la mer du Nord et la mer Baltique. Elle a en outre annoncé une aide de trois milliards d’euros pour le développement de la production d’hydrogène ainsi que la création d’une banque européenne de l’hydrogène.

La présidente de la Commission européenne a toutefois également mis en garde contre de nouvelles dépendances dans l’importation de matières premières critiques, indispensables aux technologies vertes, tout comme à la numérisation et à la défense. Le lithium et les terres rares auront bientôt plus d’importance que le gaz et le pétrole ; les besoins en terres rares vont à eux seuls quintupler d’ici 2030. 90 pour cent de la production de terres rares et 60 pour cent de la production de lithium ont lieu en Chine, et pour les premiers, l’extraction se fait principalement dans la République populaire. La Commission européenne a donc élaboré une nouvelle loi pour un approvisionnement durable et sûr en matières premières. Des chaînes d’approvisionnement diversifiées et résistantes ainsi que la constitution de réserves stratégiques sont au cœur de ce projet. Le modèle est le European Chips Act, dont le succès doit être réitéré.

Von der Leyen a également demandé des accords commerciaux avec d’autres producteurs. Elle souhaite s’engager pour la ratification d’accords correspondants avec le Chili, le Mexique et la Nouvelle-Zélande et faire avancer les négociations avec d’autres partenaires comme l’Australie et l’Inde.

La sécurité des matières premières de plus en plus au centre des préoccupations politiques

Les efforts de l’Europe pour s’affranchir des importations d’énergie russe placent de plus en plus la sécurité de l’approvisionnement en matières premières critiques au centre des préoccupations politiques. Récemment, le vice-président de la Commission européenne, Maroš Šefčovič, et le chancelier allemand Olaf Scholz ont évoqué l’importance de ce sujet.

De même, von der Leyen avait déjà mis en garde, lors du Forum économique mondial de Davos, contre les nouveaux rapports de dépendance induits par la transition énergétique prévue et avait appelé à des partenariats stratégiques sur les matières premières avec des partenaires fiables comme le Canada.

Photo: iStock/Hello my names is james,I’m photographer.

énergies renouvelables 2030