Von der Leyen : éviter de nouveaux rapports de dépendance grâce à la transition énergétique

25. mai 2022 | Politique

La présidente de la Commission européenne souligne la détermination de l’Europe à développer les énergies renouvelables

La sécurisation de l’approvisionnement en matières premières nécessaires à la transition énergétique a également été inscrite à l’ordre du jour du World Economic Forum de Davos, en Suisse. Dans son discours d’hier mardi, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a souligné que l’attaque de la Russie contre l’Ukraine avait accéléré la détermination de l’Europe à pousser le développement des énergies renouvelables et à se détacher des combustibles fossiles en provenance de Russie. C’est ce que doit permettre le plan RePower EU présenté la semaine dernière, qui prévoit notamment de quasiment doubler la part des énergies renouvelables sur le continent d’ici 2030.

Les matières premières nécessaires à sa mise en œuvre, comme les terres rares, ne doivent toutefois pas créer de nouveaux rapports de dépendance, a fait remarquer von der Leyen. Il faut travailler sur la résistance des chaînes d’approvisionnement correspondantes. La Commission a déjà conclu des partenariats stratégiques pour les matières premières avec des pays comme le Canada, et d’autres suivront.

Le Forum économique mondial se déroule jusqu’au 26 mai, le chancelier allemand Olaf Scholz prononcera également un discours devant l’assemblée plénière du Forum économique mondial.

Photo: iStock/stormwatch153

énergies renouvelables 2030