Stratégie pour les matières premières : l’Australie lance une consultation

6. décembre 2022 | Politique

Accélérer le lancement des projets miniers. Une exploitation minière en accord avec la protection de la nature et les aspects sociaux.

L’Australie souhaite jouer un rôle important sur le marché des terres rares et se positionner comme une alternative à la Chine. Mais il y a quelques obstacles sur ce chemin, que le gouvernement australien veut aborder avec une nouvelle stratégie pour les matières premières, car, selon le document, « l’Australie n’a qu’une petite fenêtre d’opportunité pour profiter de la demande mondiale en minéraux critiques et pour exploiter son potentiel de superpuissance de l’énergie propre ». Le pays produit déjà près de la moitié du lithium mondial, est le deuxième plus grand producteur de cobalt et le quatrième plus grand producteur de terres rares, a déclaré la ministre responsable Madeleine King lors de la publication de la lettre.

Le document, qui doit dans un premier temps servir de base de discussion, énumère les défis les plus urgents pour le secteur national. Il s’agit notamment des risques techniques liés à la complexité de la minéralogie, ce qui nécessite des solutions sur mesure. De plus, les gisements sont situés dans des régions isolées, ce qui rend la construction des installations d’extraction et de traitement très coûteuse. Une stratégie révisée pour les matières premières critiques doit contribuer à ce que les projets miniers puissent être mis en service plus rapidement. En même temps, ils devraient tenir compte des exigences élevées en matière de protection de l’environnement et de facteurs sociaux.

Avec la publication du document de discussion, une consultation publique a également été lancée afin d’impliquer l’industrie, la société et les Premières Nations australiennes dans le processus.

Amanda Lacaze, PDG de Lynas, a récemment souligné qu’il y avait un besoin d’amélioration politique en ce qui concerne les matières premières en Australie.

Photo : iStock/bennymarty

énergies renouvelables 2030