Première : des terres rares extraites au Canada

25. avril 2022 | Marché

La seule mine de terres rares du Canada à ce jour a terminé sa première saison de production. Les matières premières sont d’abord transformées dans le pays, puis en Norvège.

La mine de Nechalacho, située dans les Territoires du Nord-Ouest du Canada, produit des terres rares depuis l’été dernier. L’exploitant Cheetah Resources vient de livrer les premiers chargements de matières premières extraites pour un traitement ultérieur, rapporte le portail d’information régional NNSL Media.

Dès le mois d’octobre, 501 tonnes de bastnaésite – un minerai qui fait partie des principales sources de terres rares – ont été acheminées par barge vers le port de Hay River, d’où elles partent maintenant pour Saskatoon, dans le sud du Canada. Dans l’usine de traitement locale, les minéraux sont transformés en carbonate mélangé de terres rares, écrit CBC News, avant d’être expédiés en Norvège. Là, le producteur de terres rares REEtec se charge de la suite du traitement, avant que les matières premières critiques ne trouvent leur destination finale, par exemple dans la branche électromobilité de l’équipementier automobile allemand Schaeffler (nous en avons parlé). La chaîne d’approvisionnement ainsi créée se passe de la participation de la Chine, qui détient actuellement un quasi-monopole sur les terres rares et les aimants à base de terres rares.

Nechalacho est la première mine de terres rares du Canada et la deuxième d’Amérique du Nord, avec Mountain Pass en Californie. L’exploitation minière est confiée à la société minière autochtone Det’on Cho Nahanni Construction Corporation. Elle appartient en partie à la Yellowknives Dene First Nation, sur le territoire de laquelle se trouvent les ressources extraites. Les responsables du projet accordent une grande importance aux méthodes de traitement respectueuses de l’environnement et, selon leurs propres indications, n’utilisent ni eau ni produits chimiques pour extraire les matières premières.

Selon NNSL Media, David Connelly, vice-président de la stratégie et des affaires commerciales de Cheetah Resources, 5.000 tonnes de bastnaésite devraient être expédiées au cours de chacune des prochaines années. La quantité devrait encore augmenter pour atteindre 25.000 tonnes par an. Il est également prévu d’étendre la mine à une autre zone proche.

Photo: iStock/edb3_16

énergies renouvelables 2030