Les prix des terres rares atteignent des niveaux records

24. février 2022 | Marché

La demande domestique de matières premières en Chine continue d’augmenter.

La forte et constante demande de l’industrie chinoise en terres rares a entraîné cette semaine un nouveau pic des prix. En l’espace d’un an, le prix de l’oxyde de praséodyme-néodyme a par exemple augmenté de 135 pour cent, rapporte le magazine économique Business Korea.

L’électromobilité est l’un des facteurs qui poussent actuellement la demande de terres rares dans la République populaire. Selon Business Korea, 530.000 voitures électriques ont été vendues dans le pays rien qu’en décembre. Cela représentait plus de dix fois le nombre de nouvelles immatriculations enregistrées par l’Office fédéral allemand de l’automobile le même mois en Allemagne.

Selon le Global Times, la part des véhicules zéro émission en Chine devrait encore nettement augmenter cette année, passant de 15 à 20 pour cent, ce qui entraînera une augmentation correspondante des besoins en ressources. La production nationale ne peut actuellement pas suivre la demande croissante. L’approvisionnement en matières premières stratégiques du Myanmar ne s’est en outre pas encore complètement stabilisé, poursuit le Global Times. La Chine achète environ dix pour cent de ses terres rares à ce pays voisin. En raison de la pandémie de Corona, les exportations de matières premières ont été interrompues entre juillet et novembre (nous en avons parlé).

Alors que les experts industriels chinois commentent, selon le Global Times, que les terres rares ont désormais atteint leur véritable valeur, l’évolution des prix devrait être considérée avec inquiétude, surtout à l’étranger.

Photo: iStock/champc

énergies renouvelables 2030