Le Japon veut exploiter ses propres gisements de terres rares à partir de 2024

27. décembre 2022 | Économie

Il y a près de dix ans, des gisements de terres rares ont été découverts dans la zone économique exclusive (ZEE) du Japon, ce qui pourrait aider le pays à réduire sa dépendance vis-à-vis des importations de matières premières en provenance de Chine. Dans la ZEE ou la zone des 200 miles, un Etat côtier peut exercer des droits souverains limités, notamment l’extraction de matières premières ou la pêche. Comme le rapporte le journal japonais Nikkei (Paywall), l’exploitation des gisements minéraux découverts en 2013 devrait commencer en 2024. Le développement de la technologie nécessaire à cet effet commencera l’année prochaine. Les ingénieurs sont confrontés à un défi de taille, car le gisement se trouve à 6.000 mètres de profondeur. Si le projet réussit, l’approvisionnement du pays en terres rares pourrait être couvert pour longtemps, écrit le journal The Japan News.

Photo: iStock/wataru aoki

énergies renouvelables 2030