First Solar augmente ses capacités

6. septembre 2022 | Marché

Le plus grand fabricant de modules solaires en dehors de la Chine investit des milliards de dollars

Ce n’est pas seulement dans le domaine des terres rares que la Chine possède une position dominante sur le marché, le pays est également en tête dans la production de modules solaires. L’une des rares entreprises du secteur à produire en dehors de la République populaire est First Solar, dont le siège se trouve dans l’État américain de l’Arizona.

Cette semaine, il a été annoncé que le producteur de modules à couches minces souhaitait augmenter massivement ses capacités de production aux États-Unis. Des investissements d’un montant de 1,2 milliard de dollars sont prévus à cet effet, comme il ressort d’un communiqué de presse. Environ 850 nouveaux emplois devraient être créés dans le cadre de cette extension. Le président du conseil d’administration de First Solar, Mark Widmar, veut que ce projet soit également une réaction au Inflation Reduction Act of 2022 adopté ce mois-ci par le gouvernement Biden. Cette loi doit entre autres accélérer le développement de l’énergie éolienne et solaire. C’est une tâche à laquelle son entreprise veut s’atteler, selon Widmar.

First Solar utilise du tellurure de cadmium pour ses modules. Ce matériau semi-conducteur est capable de produire de l’énergie aussi bien en cas de faible ensoleillement qu’à des températures élevées, mais son rendement est inférieur à celui des modules à base de silicium, largement répandus. L’entreprise recycle les modules mis au rebut dans ses usines aux États-Unis, en Malaisie et en Allemagne. Selon First Solar, jusqu’à 90 % du matériau semi-conducteur peut être récupéré.

Photo: iStock/delectus

énergies renouvelables 2030