Energy Fuels veut extraire des terres rares au Brésil

23. mai 2022 | Marché

Une entreprise minière américaine s’assure des gisements potentiels des matières premières stratégiques dans l’Etat de Bahia.

Energy Fuels, un producteur américain de terres rares, prévoit d’exploiter cette matière première critique au Brésil. Il ressort d’un communiqué que des accords d’achat fermes ont été conclus pour un total de 15.089,71 hectares de terrain, situés entre les villes de Prado et Caravelas dans l’État de Bahia. Selon les forages effectués jusqu’à présent, des « quantités importantes » de minéraux y seraient stockées, dont la monazite, l’une des principales sources de terres rares.

Jusqu’à présent, aucune exploitation minière n’a eu lieu dans le cadre du projet dit de Bahia, mais plusieurs permis d’exploration et d’exploitation ont été délivrés par le gouvernement brésilien. Selon Energy Fuels, le potentiel d’extraction est de 1 500 à 5 000 tonnes d’oxyde de terres rares par an, et ce potentiellement pendant des décennies. Le traitement ultérieur des matières premières est prévu dans une installation aux États-Unis ainsi que dans le site de production de l’entreprise, White Mesa Mill. La question de savoir si une partie du traitement pourrait être effectuée à l’avenir au Brésil est actuellement à l’étude.

La transaction est une « étape importante dans le développement d’Energy Fuels pour devenir l’un des plus grands producteurs américains de terres rares au monde » [traduction de Métaux-industriels.net], déclare le président et CEO Mark S. Chalmers. L’entreprise, à l’origine spécialisée dans l’extraction de l’uranium, s’est lancée il y a deux ans sur le marché des terres rares et met en place une chaîne de création de valeur indépendante de la Chine pour ces matières premières critiques. Ce n’est que récemment qu’Energy Fuels a rapatrié aux États-Unis une étape de production importante en réussissant la séparation partielle des terres rares dans son usine White Mesa Mill (nous en avons parlé).

Karte: iStock/Olli Turho

Image principale : iStock/jasonbennee

énergies renouvelables 2030