Hyundai s’intéresse aux terres rares d’Arafura

19. mai 2022 | Économie, Marché

Contrat d’achat d’oxyde de néodyme praséodyme envisagé.

L’intérêt de la Corée du Sud pour les terres rares extraites par Arafura en Australie se concrétise. Après que l’agence gouvernementale Korea Mine Rehabilitation & Mineral Resources Corp (KOMIR) a déjà signé en février un accord de coopération avec des entreprises minières australiennes, Arafura (PDF) annonce maintenant une déclaration d’intention non contraignante pour la fourniture d’oxyde de néodyme praséodyme au constructeur automobile sud-coréen Hyundai.

Il est prévu d’acheter entre 1.000 et 1.500 tonnes d’oxyde de terres rares par an, pendant sept ans. La matière première, qui sera produite à partir de 2025 dans l’usine d’extraction et de traitement d’Arafura à Nolans, est nécessaire à la fabrication d’aimants permanents utilisés entre autres dans les moteurs de traction des voitures électriques.

Les deux parties visent la conclusion d’un contrat d’achat ferme d’ici septembre 2022.

Photo : iStock/Jarretera

énergies renouvelables 2030