Toyota donne une nouvelle chance aux vieux véhicules

17. janvier 2023 | Technologies

La conversion des véhicules existants aux nouvelles motorisations est une option qui préserve les ressources.

Akio Toyoda, président du constructeur automobile japonais Toyota, a un avis bien tranché sur la question de la mobilité électrique : elle ne doit pas être la seule technologie à être promue sur la voie de la conduite sans émissions, il faut au contraire une ouverture technologique. Son entreprise poursuit cette approche de manière conséquente, par exemple avec le développement d’un moteur à combustion à hydrogène.

Akio Toyoda estime toutefois qu’il ne suffit pas de miser sur la vente de véhicules neufs non polluants pour atteindre la neutralité climatique d’ici 2050. La conversion du parc automobile doit également être considérée comme une option, a déclaré le manager et pilote de course passionné lors d’une conférence de presse la semaine dernière.

Pour montrer à quoi cela pourrait ressembler dans la pratique, l’entreprise présente deux modèles des années 1980. L’un d’eux a été équipé d’un moteur électrique, l’autre a été modifié de manière à ce que le moteur d’origine soit alimenté par la combustion d’hydrogène. Selon Toyoda, ces adaptations permettront aux amateurs de voitures de continuer à profiter de leurs véhicules à l’avenir.

L’agence de presse Reuters fait en outre remarquer qu’au Japon, seul un véhicule sur 20 est un véhicule neuf, les anciens modèles pourraient donc encore longtemps marquer le paysage routier et les objectifs climatiques ne seraient pas atteints. Le retrofitting est une solution possible qui pourrait en outre réduire les ressources nécessaires à la production de nouveaux véhicules.

Photo : iStock/ismael juan

énergies renouvelables 2030