Terres rares made in USA : Energy Fuels annonce un succès

10. mars 2022 | Marché

Progrès dans la mise en place d’une chaîne d’approvisionnement américaine pour les terres rares : Les sociétés minières Energy Fuels et IperionX annoncent des succès et approfondissent leur collaboration.

Afin de devenir moins dépendants de la Chine, les États-Unis intensifient leurs efforts pour mettre en place leur propre chaîne de valeur pour les terres rares. Energy Fuels, une entreprise minière américaine qui est en fait spécialisée dans l’extraction d’uranium, a commencé à produire du carbonate de terres rares fin 2020. Un fournisseur potentiel de matières premières a été trouvé en la personne de l’entreprise australienne IperionX : En avril 2021, les deux entreprises ont signé un accord d’intention pour la livraison de sables naturels de monazite, le principal minerai utilisé pour l’extraction des terres rares. Ceux-ci proviennent du Titan Project d’IperionX, dans l’ouest du Tennessee, aux États-Unis, où se trouveraient de riches ressources en titane, en minéraux de terres rares et en zircon.

Comme l’indique un communiqué, l’analyse en laboratoire des échantillons prélevés sur place est désormais terminée : Selon Energy Fuels, les concentrés de minéraux de terres rares se prêtent à la production commerciale de carbonate de terres rares. Le matériau d’IperionX contient de grandes quantités de terres rares légères comme le néodyme et le praséodyme. Les échantillons contiennent également les précieuses terres rares lourdes que sont le terbium et le dysprosium, qui sont jusqu’à présent presque exclusivement produites en Chine. Les deux entreprises examinent maintenant comment elles peuvent développer leur collaboration.

Energy Fuels prévoit également une raffinerie pour le traitement final des terres rares aux États-Unis (nous en avons parlé). L’infrastructure nécessaire à la séparation des terres rares par extraction au solvant doit être mise en place dans l’usine de l’entreprise dans l’Utah. Jusqu’à présent, le carbonate de terres rares est traité en Estonie par le partenaire de projet Neo Performance Materials.

Photo: iStock/SeventyFour

énergies renouvelables 2030