Terres rares : La demande continue de dépasser l’offre

16. mai 2022 | Finances

Le niveau des prix devrait rester élevé selon un expert. Le développement de matériaux alternatifs prend du temps.

Les prix des terres rares devraient rester élevés dans les années à venir, a déclaré Tim Harrison, directeur général de Ionic Rare Earths, au service spécialisé S&P Global Commodity Insights. L’offre ne croît pas au même rythme que la demande, selon Harrison, dont l’entreprise développe un projet de terres rares en Ouganda qui devrait entrer en production d’ici 2024. Il est peu probable que la situation change fondamentalement, a-t-il ajouté. Il ne peut pas s’imaginer d’où proviendraient les quantités de matières premières nécessaires. Selon Harrison, il ne faut pas non plus s’attendre actuellement à ce que les terres rares soient remplacées par des matériaux alternatifs, par exemple pour la fabrication de moteurs électriques. L’efficacité de ces matières premières coûteuses, qui n’a pas encore pu être atteinte par d’autres matériaux, plaide en faveur de leur utilisation, poursuit le manager.

L’électromobilité, mais aussi le développement de l’énergie éolienne, poussent la demande en terres rares comme le néodyme et le praséodyme, qui sont utilisés comme matériaux magnétiques dans les moteurs ou les générateurs.

énergies renouvelables 2030