Samsung construit une usine de puces au Texas

24. novembre 2021 | Marché

L’usine de Taylor coûtera 17 milliards de dollars. Il est notamment prévu de fabriquer des puces pour la norme de téléphonie mobile 5G.

Ces derniers mois, la pénurie de semi-conducteurs et de puces informatiques a fait couler beaucoup d’encre. Le manque de composants a freiné des industries entières et a montré au public à quel point les chaînes d’approvisionnement internationales peuvent être vulnérables.

Pour minimiser ces risques à l’avenir, des pays comme les États-Unis s’efforcent de construire leurs propres usines de puces. Et ce avec succès : comme cela a été annoncé dans la nuit de mardi à mercredi, la ville texane de Taylor a remporté le marché pour la construction d’une telle usine. L’usine prévue par l’entreprise sud-coréenne Samsung coûtera 17 milliards de dollars américains. On y fabriquera notamment des puces pour la nouvelle norme de téléphonie mobile 5G.

D’autres villes se sont également portées candidates comme sites potentiels. La proximité géographique avec la capitale texane Austin, où Samsung exploite déjà une usine de semi-conducteurs, a notamment joué en faveur de Taylor.

Le début de l’exploitation est prévu pour le deuxième semestre 2024, l’usine ne pourra donc pas atténuer la pénurie actuelle de puces qui, selon la banque JPMorgan, se prolongera loin dans l’année prochaine.

Photo: iStock/gorodenkoff

énergies renouvelables 2030