Plus d’autonomie pour les voitures électriques grâce au tellure

28. octobre 2021 | Technologies

Au Canada, des recherches sont menées pour développer de nouvelles batteries plus sécurisées pour la mobilité électrique.

Au Pacific Institute for Climate Solutions (PICS), une association regroupant diverses universités de la province canadienne de la Colombie-Britannique, des recherches sont en cours depuis plusieurs mois pour développer une alternative aux batteries lithium-ion pour les voitures électriques. Les batteries lithium-ion contiennent des liquides inflammables. En cas d’accident ou de mauvaise utilisation, les piles peuvent s’enflammer et produire des fumées toxiques. En utilisant le tellure et le soufre, une batterie solide va maintenant être développée, selon un communiqué de presse de l’Institut. Ce serait plus sûr à utiliser. La haute conductivité électrique du métal technologique qu’est le tellure permettrait également une charge et une décharge plus rapides de la batterie ainsi qu’une plus grande autonomie, selon le chef de projet Jian Liu. L’acceptation de la mobilité électrique pourrait ainsi être encore renforcée, commente Bentley Allen, directeur adjoint de PICS. Le projet de recherche est prévu pour une durée de trois ans.

Photo: Pacific Institute for Climate Solutions

énergies renouvelables 2030