Pénurie de puces jusqu’en 2023 ?

28. octobre 2021 | Marché

La pénurie de composants en silicium ou en gallium continuera de préoccuper les constructeurs automobiles et d’autres industries.

Selon Hans Dieter Pötsch, président du conseil de surveillance de VW, la pénurie de puces informatiques (que nous avons communiquée) continuera d’affecter l’industrie automobile pendant un certain temps. M. Pötsch a déclaré à la Deutsche Presse Agentur que les effets devraient durer jusqu’au premier semestre 2022, voire plus longtemps encore. Il n’est pas réaliste d’espérer que la construction de nouvelles usines de puces compensera les goulets d’étranglement dans un avenir proche. La numérisation augmentera en outre la demande de composants indispensables en silicium ou en germanium. Ola Källenius, PDG de Mercedes-Benz, prévoit même que la situation ne s’améliorera qu’en 2023.
Les chiffres de la société de conseil PwC montrent à quel point la pénurie de composants affecte l’industrie automobile.  Au cours du premier semestre de l’année, quatre millions de voitures de moins que prévu ont été construites. VW et Ford ont été les plus durement touchés. Comme les constructeurs automobiles ne représentaient qu’une petite partie de la clientèle des fabricants de puces, ils n’étaient pas en bonne position de négociation. Marcus Gloger, consultant de PwC, conseille donc un partenariat entre les industries pour sécuriser l’approvisionnement en composants à l’avenir. Les sociétés photovoltaïques font également état de problèmes d’approvisionnement. Le fabricant d’onduleurs SMA Solar a donc ajusté ses prévisions de bénéfices lundi, écrit Handelsblatt.

Photo: iStock/Trifonov_Evgeniy

énergies renouvelables 2030