Nouveau record pour les prix des terres rares en Chine

18. novembre 2021 | Marché

Une forte demande et une disponibilité réduite font grimper les prix à leur plus haut niveau depuis dix ans.

Les prix des terres rares en Chine ont atteint jeudi leur plus haut niveau depuis dix ans, rapporte le Global Times, qui est considéré comme proche de l’Etat. Selon les données de la plateforme de négoce Baotou Rare Earth Products Exchange, le prix d’une tonne de néodyme-praséodyme a atteint le niveau record de 145.452 dollars américains, précise le journal.

L’évolution des prix s’explique par l’augmentation de la demande et la diminution de la disponibilité des matières premières. Ainsi, l’importation de terres rares du Myanmar vers la Chine a presque cessé en raison de la pandémie. Selon les données du service d’information Roskill, environ 50 % des terres rares lourdes exportées par la Chine proviennent désormais de ce pays voisin.

Le niveau des prix ne devrait pas se détendre de manière significative à l’avenir. En mars de cette année, Xiao Yaqing, ministre de l’Industrie et des Technologies de l’information, avait déjà déclaré que les matières premières étaient vendues à un prix trop bas. Certaines entreprises produisent des quantités excessives de terres rares, ce qui entraîne des problèmes environnementaux, selon l’agence de presse Reuters qui cite le ministre.

Yaqing s’est prononcé en faveur d’un rôle plus important de l’Etat dans l’industrie des terres rares, ce qui se dessine désormais avec la consolidation du secteur annoncée fin septembre. A l’avenir, deux entreprises devraient contrôler le commerce et l’extraction de ces matières premières dans le respect de l’environnement.

Le fait que la Chine veuille de plus en plus non seulement exporter les matières premières, mais aussi en avoir besoin pour ses propres produits, par exemple pour les véhicules électriques, devrait également avoir un impact sur la formation des prix.

Photo: iStock/ Narongrit Doungmanee

énergies renouvelables 2030