Négoce de matières premières : les grandes banques se renforcent

2. novembre 2022 | Économie

Comme le rapporte l’agence de presse Bloomberg, plusieurs banques de premier plan renforcent leur personnel dans le domaine du trading de matières premières. Bank of America et Morgan Stanley auraient toutes deux embauché de nouveaux experts pour leur division métaux. Cela marquerait un renversement de tendance, car par le passé, de nombreux établissements avaient réduit ou abandonné ce secteur d’activité. Mais les banques veulent désormais profiter de la forte volatilité des prix des matières premières, poursuit le communiqué.

Les prix des métaux de base comme l’aluminium et le cuivre, mais aussi des métaux précieux comme l’or et le palladium, ont atteint de nouveaux sommets cette année. Dans le contexte de la guerre en Ukraine, le prix du nickel a même enregistré par moments une hausse des cours allant jusqu’à 400 pour cent. En raison des turbulences, la bourse des métaux de Londres (LME) a été contrainte de suspendre temporairement le négoce de ce métal. La politique des taux d’intérêt de la banque centrale américaine Federal Reserve (FED) contribue en outre à la volatilité des prix des matières premières, poursuit Bloomberg. La FED a déjà relevé les taux d’intérêt à plusieurs reprises cette année afin de lutter contre l’inflation.

Photo: istock/monsitj

énergies renouvelables 2030