Minéraux critiques : la Grande-Bretagne veut développer l’exploitation minière en Afrique du Sud

28. novembre 2022 | Politique

Nouveau partenariat dans le domaine des matières premières pour les technologies énergétiques propres. Investissements prévus dans des secteurs clés tels que l’hydrogène.

Dans le cadre d’un nouveau partenariat sur les minéraux pour les technologies énergétiques propres, le Royaume-Uni prévoit de soutenir des projets miniers en Afrique du Sud. Le gouvernement du Royaume-Uni l’a annoncé cette semaine lors d’une visite d’État du président sud-africain Cyril Ramaphosa.

L’Afrique du Sud est l’un des principaux producteurs mondiaux de métaux du groupe du platine, qui sont importants pour la production d’hydrogène, ainsi que de vanadium et de manganèse pour le stockage des batteries. Selon les estimations (PDF) de l’United States Geological Survey, le pays dispose également de réserves de terres rares, nécessaires pour les éoliennes et les moteurs électriques. La Grande-Bretagne veut utiliser son savoir-faire en tant que siège des principales sociétés minières mondiales et centre de services financiers pour les métaux afin de promouvoir une production durable et responsable, a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères James Cleverly.

Le Premier ministre du Royaume-Uni, Rishi Sunak, a également annoncé que le partenariat entre les deux pays dans le domaine des infrastructures serait approfondi. Dans ce cadre, des investissements sont également prévus dans des secteurs clés tels que l’hydrogène vert, la mobilité électrique et l’énergie solaire.

Photo : iStock/Oleksii Liskonih

énergies renouvelables 2030