Matières premières : la Chine craint une dépendance

10. janvier 2023 | Économie

L’exploration de ses propres ressources naturelles s’intensifie.

Lorsqu’il s’agit d’assurer l’approvisionnement en matières premières, il est toujours question de risques géopolitiques croissants. Même s’ils ne sont pas toujours nommés, les appels à la diversification des chaînes d’approvisionnement en terres rares et autres minéraux critiques sont souvent lancés avec un regard vers la Chine. C’est pourquoi le ministère allemand des Affaires étrangères et le ministère de l’Économie veulent trouver des réponses à la forte dépendance vis-à-vis de l’Empire du Milieu en élaborant leurs propres stratégies pour la Chine. Il est donc surprenant de constater que le pays craint lui aussi d’être coupé du flux de matières premières, malgré la multitude de ses propres ressources minières.

Le ministre chinois des ressources naturelles, Wang Guanghua, a annoncé dans une interview à l’agence de presse chinoise Xinhua qu’il allait intensifier l’exploration des ressources nationales et constituer des réserves de matières premières importantes. Selon le média de référence hongkongais South China Morning Post (Paywall), qui cite Wang Yunmin de l’Académie chinoise d’ingénierie, le pays dépend de sources extérieures pour une douzaine de minéraux. Cela vaut en particulier pour le cobalt, un métal utilisé dans les batteries, mais aussi pour le fer, le cuivre et le pétrole. A cela s’ajoutent de grandes quantités de charbon que le pays importe. Parallèlement, l’exploitation minière est renforcée dans le pays, 169 nouvelles mines sont en cours de planification, rapportait Bloomberg (Paywall) en mai de l’année dernière.

Photo : iStock/zhuzhu

énergies renouvelables 2030