Matières premières critiques : le Kazakhstan peut (bientôt) livrer

18. novembre 2022 | Politique

L’Union européenne et le Kazakhstan ont conclu la semaine dernière un partenariat stratégique sur les matières premières, les batteries et l’hydrogène vert (nous en avons parlé). Hier jeudi, à Bruxelles, on a concrétisé ce que cela peut signifier en termes d’approvisionnement en matières premières stratégiques pour l’UE. Selon le portail d’information Euractiv, le vice-ministre kazakh de l’Industrie et du Développement des infrastructures, Marat Karabayev, son pays peut actuellement fournir 16 des 30 minerais considérés comme critiques. Les quatorze autres sont également disponibles, mais ne sont pas exploités ou ne sont pas encore quantifiés. L’US Geological Survey (PDF) recense à lui seul 160 gisements de terres rares dans cet immense pays. D’autres pays de la région, comme le Kirghizstan et l’Ouzbékistan, possèdent également un grand nombre de gisements de ce groupe de matières premières.

Photo: iStock/freedarst

énergies renouvelables 2030