Matériaux chinois dans les avions de combat : le Pentagone suspend les livraisons

9. septembre 2022 | Marché

Un alliage contenant du cobalt et des terres rares enfreint la législation fédérale. Il n’y a pas de risque pour la sécurité.

Le ministère américain de la Défense a stoppé la réception de nouveaux avions F-35 car le chasseur furtif est équipé de matériaux chinois non autorisés. Concrètement, il s’agit d’un aimant dans le moteur qui contient des alliages de cobalt et de samarium, écrit l’agence de presse Reuters.

Il n’y a toutefois aucun risque en termes de performance, de qualité ou de sécurité, a déclaré le porte-parole du Pentagone Russell Goemaere au magazine américain Politico. Les opérations de vol de la flotte de F-35 déjà en service se poursuivront, a-t-il ajouté. Selon CNN, le ministère n’a pas précisé combien d’avions contenaient l’alliage non approuvé ni quelles livraisons seraient retardées.

Lockheed Martin, le fabricant des avions, aurait lui-même découvert et signalé l’infraction, selon Politico. L’aimant en question a été produit par la société Honeywell. Une enquête doit maintenant être menée pour déterminer comment l’infraction a pu être commise. Une source alternative pour l’alliage a déjà été trouvée et devrait être utilisée dans les futurs avions de combat.

Le F-35 est utilisé par l’armée de l’air américaine, la marine et le corps des Marines ainsi que par plusieurs autres pays comme l’Australie, la Norvège et le Japon. L’armée allemande prévoit également de s’équiper de ces avions de combat. Selon les estimations du Congressional Research Service (PDF), la construction de l’avion nécessite environ 420 kilogrammes de terres rares.

Photo: iStock/trekandshoot

énergies renouvelables 2030