L’Europe prévoit un fonds contre la dépendance aux matières premières

20. juin 2022 | Marché, Politique

Le European Raw Materials Fund vise à diversifier l’approvisionnement en matières premières

Lithium, terres rares et autres métaux : l’Europe est tributaire des exportations de matières premières de la Chine. C’est particulièrement évident dans le développement des énergies renouvelables comme l’énergie éolienne, mais aussi et surtout dans le domaine de l’électromobilité. Les importations en provenance de la République populaire couvrent environ 98 pour cent des besoins en aimants permanents en terres rares, nécessaires à la construction de voitures électriques. Afin de diversifier l’approvisionnement en matières premières et en composants nécessaires à la transition énergétique et aux transports, il est prévu de créer un fonds d’investissement européen spécifique, comme le rapporte l’agence de presse Reuters. Cela pourrait être réalisé par la mise en place de propres installations d’extraction et de traitement ainsi que de cycles de recyclage fermés.

Doté d’environ deux milliards d’euros, le European Raw Materials Fund sera lancé début 2023. En perspective, des investissements de plus de 100 milliards d’euros sont toutefois nécessaires pour produire suffisamment de minéraux critiques, comme l’a déclaré à Reuters Bernd Bernd Schäfer, directeur de l’EIT Raw Materials. Le consortium financé par l’UE met en réseau la recherche et l’économie et englobe toute la chaîne de création de valeur des matières premières critiques, de l’exploration au recyclage en passant par l’extraction. Il est également chargé de la gestion de l’European Raw Materials Alliance (ERMA).

Photo: iStock/Zerbor

énergies renouvelables 2030