Les prix des terres rares inquiètent l’industrie

28. octobre 2021 | Marché

Les fabricants sous contrat ressentent la hausse des prix des matières premières stratégiques.

La hausse des prix des terres rares devient de plus en plus un fardeau pour les fabricants d’électronique, écrit Nikkei Asia. Le coût des alliages de néodyme et de praséodyme, nécessaires pour les haut-parleurs, par exemple, a doublé entre juin 2020 et août 2021, comme le rapporte un fabricant sous contrat.
Cette évolution s’explique notamment par les tensions politiques croissantes entre les États-Unis et la Chine. Il existe des craintes répétées que la Chine utilise son grand pouvoir de marché dans le secteur des matières premières comme levier et réduise ou même arrête l’exportation de terres rares ou d’autres matières premières stratégiques. L’évolution des prix est également stimulée par la demande croissante de produits de haute technologie, tels que les microprocesseurs, mais aussi par la transition énergétique et les transports. Sans les terres rares et les métaux stratégiques, les technologies futures telles que l’électromobilité ou la production d’énergie sans émissions sont difficilement concevables.

Tant les fabricants que les analystes ne pensent pas que les prix élevés soient un phénomène temporaire, mais plutôt la nouvelle normalité. Si cela s’avère vrai, on peut supposer que les coûts seront tôt ou tard répercutés sur les clients finaux.

Photo: iStock/Dilok Klaisataporn

énergies renouvelables 2030