Le recyclage des matières premières permet de diversifier les chaînes d’approvisionnement

19. novembre 2021 | Technologies

Un procédé breveté permet d’extraire les terres rares des produits électroniques. La société HyProMag GmbH, nouvellement créée, commercialisera le procédé en Allemagne.

Les projets réussis nécessitent parfois toute une série de partenaires. C’est également le cas pour le recyclage des aimants en terres rares provenant d’appareils électroniques mis au rebut. Un procédé breveté à base d’hydrogène sera utilisé à l’avenir en Allemagne. L’entreprise anglaise HyProMag Ltd. a créé une filiale allemande pour le commercialiser. En tant que grand marché européen pour ces aimants permanents, l’Allemagne offre une bonne base pour le développement futur du modèle commercial dans la région, indique le communiqué de presse publié aujourd’hui à propos de la création de la société allemande HyProMag GmbH.

Le professeur Carlo Burkhardt de l’université de Pforzheim y participe à hauteur de 20 pour cent. Son institut développe de nouveaux procédés de recyclage pour les terres rares comme le néodyme et le dysprosium. De plus, Burckhardt coordonne le projet de recherche et d’innovation SUSMAGPRO, financé par l’UE. Au total, 19 partenaires issus de l’industrie et de la science étudient dans le cadre de ce projet des méthodes pour le recyclage durable des aimants permanents.

L’économie circulaire pourrait à l’avenir apporter une contribution importante à la diversification des chaînes d’approvisionnement en matières premières critiques. Grâce aux synergies déjà existantes et désormais développées, cet objectif se rapproche désormais.

Actuellement, la plus grande partie des aimants en terres rares nécessaires à l’Union européenne provient de Chine, selon l’agence de presse Reuters.

Photo: iStock/YaroslavKryuchka

énergies renouvelables 2030