Le Japon veut réduire sa dépendance vis-à-vis de la Chine

21. décembre 2022 | Politique

L’influence et le pouvoir de marché de la Chine concernant l’approvisionnement en matières premières critiques ont fait l’objet de nombreuses discussions cette année. Alors que l’Allemagne, par exemple, peaufine encore sa stratégie vis-à-vis de la Chine et parle de chaînes d’approvisionnement résistantes, le Japon a classé hier mardi près d’une douzaine de technologies et de matières premières comme « matériaux critiques » qui doivent être disponibles en quantité suffisante même en temps de crise.

Comme le rapporte entre autres le site web Japan Today, la liste va des batteries aux semi-conducteurs en passant par les terres rares et les engrais. Selon le journal Nikkei (Paywall), le gouvernement japonais aidera notamment les entreprises à acquérir des participations minières à l’étranger afin de diversifier l’approvisionnement en minéraux importants. Une aide serait également apportée pour la constitution de stocks de matières premières.

Photo: iStock/Mykola Pokhodzhay

énergies renouvelables 2030