La société minière Lynas profite de la forte demande et met en garde contre le surinvestissement

28. octobre 2021 | Marché

Les technologies du futur stimulent la demande et les prix des terres rares, et Lynas en profite également.

La société minière australienne Lynas Rare Earth a présenté les chiffres de l’exercice financier qui s’est terminé en juillet. Après une perte de 19 millions de dollars australiens (12 millions d’euros) l’année précédente, le bénéfice après impôts a augmenté pour atteindre 157 millions de dollars australiens (97 millions d’euros). L’entreprise a bénéficié de la demande croissante de terres rares telles que le néodyme et le praséodyme, mais aussi de la hausse des prix de ces matières premières stratégiques.
Lors de la présentation des chiffres, Lynas a également donné un aperçu de la stratégie future de l’entreprise. D’ici 2025, outre l’exploitation minière en Australie et le traitement en Malaisie, des usines de traitement seront construites en Australie et aux États-Unis. Toutefois, malgré le développement positif de l’industrie, Amanda Lacaze, PDG de Lynas, a mis en garde contre le surinvestissement, rapporte l’Australian Financial Review. Dans la mesure du possible, les infrastructures doivent être partagées, car leur construction exige beaucoup de capitaux. Par exemple, l’usine de traitement prévue à Kalgoorlie (Australie occidentale) pourrait également traiter des terres rares provenant d’autres sociétés minières.

Photo: iStock/nattanan726

énergies renouvelables 2030