Grand potentiel pour le recyclage des aimants en terres rares

8. novembre 2021 | Technologies

La part des matériaux recyclés pourrait atteindre 25 % d’ici dix ans.

William Dawes, PDG de la société canadienne Mkango Resources, suppose que le recyclage des aimants en terres rares jouera un rôle beaucoup plus important à l’avenir. Dans une interview accordée au service d’information S&P Global Platts, M. Dawes a déclaré qu’il faudrait encore une dizaine d’années avant que la part des matériaux recyclés puisse passer de moins de cinq pour cent actuellement à 25 pour cent. Il a évoqué le développement du recyclage des métaux du groupe du platine provenant des convertisseurs catalytiques. Ici aussi, il a fallu une décennie pour atteindre une part de marché significative, a-t-il dit.

L’objectif de Mkango Resources est de construire une chaîne de valeur allant de l’extraction au traitement ultérieur et au recyclage des terres rares. L’extraction des matières premières est prévue au Malawi, pays d’Afrique de l’Est, et elles seront ensuite traitées en Pologne. Le recyclage doit avoir lieu à Birmingham. À cette fin, l’entreprise a récemment augmenté sa part dans la société britannique HyProMag de 25 à 41 %. HyProMag a mis au point son propre procédé dans lequel les terres rares sont extraites, entre autres, de disques durs d’ordinateurs désaffectés.

métaux-industriels.net a également parlé récemment avec Jürgen Gassmann de Fraunhofer IWKS au sujet du recyclage des terres rares.

Photo: iStock/baloon111

énergies renouvelables 2030