Création d’un centre de recherche de pointe sur les terres rares

2. décembre 2022 | Technologies

Quatre universités allemandes veulent développer des matériaux à base de terres rares dotés de nouvelles propriétés exceptionnelles.

Smartphones, moteurs électriques et éoliennes : de nombreuses technologies nécessitent des matériaux à base de terres rares. Une nouvelle initiative de recherche spéciale cherche désormais à étudier les propriétés chimiques et physiques des composés moléculaires de terres rares – des domaines qui ont été étonnamment peu explorés jusqu’à présent, écrit l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), qui coordonnera le groupement 4f for Future. Le professeur Peter Roesky du KIT, porte-parole du groupement de recherche, explique que l’objectif est de développer des matériaux « aux propriétés optiques et magnétiques encore jamais vues » et de créer ainsi un centre de premier plan au niveau mondial.

Outre le KIT, l’université Philipps de Marburg, la LMU de Munich et l’université de Tübingen participent à ce projet. La Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG) subventionne ce groupement interdisciplinaire à hauteur de plus de dix millions d’euros pendant quatre ans à partir de 2023.

Le thulium fait partie des métaux des terres rares.

Photo : Peter Roesky, KIT

Photo de l’article : iStock/Kkolosov

énergies renouvelables 2030