Conflit sur les subventions : l’UE veut réagir à l’Inflation Reduction Act

20. décembre 2022 | Politique

La Commission veut présenter une réponse au paquet de subventions vertes de Biden début 2023.

L’Inflation Reduction Act des Etats-Unis visant à promouvoir l’industrie nationale des technologies vertes pèse sur les relations avec l’UE. Le paquet de lois prévoit des subventions de plusieurs milliards pour les voitures électriques, à condition que les véhicules soient fabriqués aux Etats-Unis et que les matériaux comme les métaux et les batteries proviennent principalement de ce pays. Les constructeurs automobiles européens craignent des désavantages massifs sur le marché américain, les politiques européens parlent de protectionnisme et de distorsion de la concurrence. Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union ont maintenant demandé à la Commission européenne de présenter une réponse à l’IRA au début de l’année prochaine, rapporte Bloomberg. Un sommet extraordinaire (paywall) a été convoqué pour les 9 et 10 février.

Un premier plan, présenté mercredi dernier par la présidente de la Commission Ursula von der Leyen, prévoit d’assouplir temporairement les règles relatives aux aides d’État. Ainsi, les investissements publics dans les chaînes de valeur des secteurs verts stratégiques, y compris les matières premières nécessaires, seraient facilités, selon un porte-parole de la Commission cité par Reuters.

On ne sait pas encore si des moyens financiers supplémentaires de l’UE sont prévus, par exemple dans le cadre d’un nouveau fonds de souveraineté. Le chancelier allemand Olaf Scholz et le Premier ministre néerlandais Mark Rutte, entre autres, s’y sont opposés.

Selon Bloomberg, l’UE aurait également annoncé vouloir éventuellement poursuivre les Etats-Unis devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Photo: iStock/Oleksii Liskonih

énergies renouvelables 2030