Chine : les exportations d’aimants permanents en terres rares diminuent en octobre

3. novembre 2021 | Marché

La hausse des prix affecte la demande d’aimants en terres rares. L’Allemagne est le principal importateur, selon le Shanghai Metals Market.

La Chine a probablement exporté beaucoup moins d’aimants permanents en terres rares en octobre que le mois précédent, selon le service d’information du Shanghai Metals Market (SMM). Les prix des matières premières stratégiques nécessaires à la production avaient fortement augmenté en octobre en raison des pénuries d’énergie, de la hausse des coûts de production et de la baisse de la disponibilité (nous l’avons signalé). La demande étrangère est donc susceptible d’avoir été freinée au cours du mois dernier, selon SMM.

La demande devrait augmenter à nouveau dans un avenir prévisible, car les aimants permanents sont nécessaires pour diverses applications, des écouteurs aux éoliennes. Avec une part de marché d’environ 90 %, la Chine détient de toute façon un quasi-monopole sur les composants. L’Union européenne couvre même 98 % de sa demande avec des aimants permanents issus de la production chinoise, comme l’a récemment rapporté Reuters.

Cette année, l’Allemagne a été le principal importateur d’aimants en terres rares, suivie par les États-Unis, selon SMM.

Photo: iStock/xiao zhou

énergies renouvelables 2030