Les terres rares en Chine deviennent nettement plus chères

1. novembre 2021 | Marché

Les prix du néodyme et du praséodyme ont presque doublé en un an.

Comme le rapporte l’agence de presse Bloomberg, les prix des terres rares en Chine ont fortement augmenté. Les terres rares, notamment le néodyme et le praséodyme (NdPr), nécessaires à la production d’aimants permanents, sont devenues nettement plus chères.

Compte tenu d’une offre restreinte, le prix a atteint son plus haut niveau depuis novembre 2011, a rapporté Bloomberg, citant le service d’information Shanghai Steelhome E-Commerce. En un an, le coût de ces produits a presque doublé, selon le rapport.

La Chine étant le premier exportateur mondial d’aimants NdPr, ceux-ci risquent de devenir plus chers en conséquence. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour la transition énergétique, car les aimants permanents sont nécessaires, entre autres, aux voitures électriques et aux éoliennes. Ces deux technologies sont considérées comme des technologies clés pour atteindre les objectifs climatiques.

énergies renouvelables 2030