Blockchain : transparence de la mine à la marchandise

24. janvier 2022 | Technologies

Teck Resources lance un projet pilote de pour tracer le germanium, de l’extraction à la transformation.

La technologie blockchain est un sujet récurrent, notamment en lien avec la génération de crypto-monnaies comme le bitcoin. Mais cette technologie de transmission infalsifiable de données peut également être utilisée pour fournir une preuve complète de l’origine et de l’empreinte carbone des produits.

L’entreprise canadienne Teck Resources, qui affirme être le plus grand producteur de germanium d’Amérique du Nord, souhaite établir cette transparence sur le marché des métaux technologiques également. Teck vient de s’associer à DLT Labs, une entreprise spécialisée dans les solutions blockchain, pour un projet pilote. L’objectif est de documenter de manière transparente l’origine du germanium depuis la mine jusqu’au traitement ultérieur, comme il ressort d’un communiqué de presse.

Les données soumises fourniront des informations sur les normes environnementales, sociales et de gouvernance. Ces facteurs ESG (environnement, social et gouvernance) sont de plus en plus importants pour les investisseurs et les consommateurs.

énergies renouvelables 2030