Approvisionnement en matières premières : La DERA donne des recommandations d’action

12. mai 2022 | Marché

Une étude commandée par Pricewaterhouse Coopers (PwC) donne un aperçu des stratégies des entreprises internationales pour assurer leur approvisionnement en matières premières critiques.

Quelles sont les stratégies des entreprises internationales pour assurer leur propre approvisionnement en matières premières et quelles leçons les entreprises peuvent-elles en tirer ? C’est ce qu’a étudié le cabinet d’audit PwC pour le compte de l’Agence allemande des matières premières (DERA). L’étude, réalisée en anglais, est présentée aujourd’hui dans le cadre d’un événement en ligne. L’accent a été mis sur l’industrie automobile, la construction de machines et d’installations et l’industrie des télécommunications.

Selon l’étude, on constate que le sujet de l’approvisionnement fiable en matières premières a gagné en importance pour ces acteurs du marché. Ils ont l’intention d’utiliser davantage de stratégies correspondantes. La diversification de la base de fournisseurs et l’utilisation de contrats de livraison à long terme jouent le rôle le plus important. De plus, une tendance à la durabilité se dessine, par exemple des projets de substitution, de recyclage et de réduction des matériaux. Il est également prévu de recourir davantage aux applications informatiques, par exemple au Big Data ou à l’intelligence artificielle. En revanche, la participation à des projets miniers ou à d’autres formes d’intégration verticale ne joue qu’un rôle secondaire pour des raisons de coûts.

Les auteurs de l’étude partent du principe que la complexité des marchés des matières premières va s’accroître à l’avenir dans le contexte d’une interconnexion croissante et de tendances protectionnistes renforcées. Les entreprises doivent donc « se positionner de manière plus flexible et plus agile » et élaborer un « portefeuille d’instruments résilients ».

Photo: iStock/ipopba

énergies renouvelables 2030