Allemagne : la part des énergies renouvelables diminue – les lacunes dans la chaîne de création de valeur doivent être comblées

15. décembre 2021 | Marché

Quatre pour cent moins d’électricité issue de sources renouvelables que l’année précédente. Le BDEW et le ZSW estiment que des mesures politiques s’imposent.

La part des énergies renouvelables dans le mix électrique allemand a diminué en 2021 par rapport à l’année précédente. Selon les calculs provisoires du Centre de recherche sur l’énergie solaire et l’hydrogène du Bade-Wurtemberg (ZSW) et de la Fédération allemande de l’industrie de l’énergie et de l’eau (BDEW), 42% de l’énergie consommée cette année provenait de sources renouvelables, contre 46% en 2020.

Ce recul s’explique par les conditions météorologiques, qui ont entraîné une baisse du rendement de l’énergie éolienne, surtout au cours du premier semestre. De plus, la reprise économique après la dernière vague de pandémie a entraîné une augmentation de la consommation d’électricité, qui a dû être compensée par des sources d’énergie conventionnelles.

Afin d’atteindre l’objectif de 80% d’énergie renouvelable d’ici 2030, Kerstin Andreae, présidente de la direction générale de BDEW, appelle le nouveau gouvernement fédéral à supprimer les obstacles au développement et à mettre rapidement en œuvre les mesures inscrites dans l’accord de coalition. Parmi ces mesures, il y a par exemple la mise à disposition de deux pour cent de la surface du pays pour l’énergie éolienne.

Dans le communiqué de presse publié aujourd’hui, le professeur Frithjof Staiß, membre exécutif du conseil d’administration du ZSW, souligne en outre l’importance des chaînes de création de valeur fiables, de l’approvisionnement en matières premières à l’exploitation des installations de production d’énergie en passant par la production. Il faut par exemple du silicium pour les cellules solaires ou du néodyme pour les éoliennes. La pandémie a montré à quel point la dépendance vis-à-vis des importations était forte. L’extension des sites de production existants ainsi que l’établissement de nouveaux sites de production en Allemagne – par exemple dans l’industrie photovoltaïque – sont donc impératifs, selon Staiß.

Photo : iStock/i-Stockr

énergies renouvelables 2030