Un nouveau coup dur pour l’industrie électronique

15. mars 2022 | Marché

La réapparition de la variante omicron du coronavirus à Shenzhen, dans le sud de la Chine, pourrait rendre l’approvisionnement en puces et autres composants électroniques encore plus difficile. La ville est considérée comme la Silicon Valley chinoise, de nombreux fabricants sous contrat, comme le fournisseur d’Apple Foxconn, exploitent des usines dans la zone économique spéciale. La politique stricte de lockdown pour endiguer le virus oblige Foxconn et d’autres entreprises à arrêter la production.

Une partie des pertes pourrait être compensée dès que la production redémarrerait. Il faut toutefois s’attendre à des fluctuations de prix et à des ruptures de livraison de certains composants, a déclaré un expert en semi-conducteurs au Global Times chinois. Jusqu’à présent, on ne sait pas quand les mesures seront levées, poursuit le journal.

Photo: iStock/gjp311

énergies renouvelables 2030