Succès pour Elon Musk : Tesla peut produire en Allemagne

7. mars 2022 | Marché


Les premiers véhicules pourraient sortir des chaînes de production à partir de la mi-mars.

Il s’est donc imposé : Elon Musk a reçu vendredi après-midi l’autorisation d’exploiter la première usine Tesla en Europe. Les premières voitures électriques de luxe pourront donc bientôt sortir des chaînes de production de Grünheide, dans le Brandebourg, rapporte la radio Berlin-Brandenburg RBB. La construction a fait l’objet de nombreuses protestations sur place, car on craignait des répercussions négatives sur l’environnement et l’approvisionnement en eau. Tesla a en outre ajouté une usine de batteries à son plan de construction, ce qui a encore prolongé la procédure d’autorisation.

A l’origine, la production devait déjà commencer à l’été 2021. Sans se laisser décourager par les retards et l’absence d’autorisation, la construction a progressé, aux risques et périls de l’entreprise. Si la décision avait été négative, Tesla aurait été obligé de démonter à ses frais. A la perte financière se serait alors ajoutée la perte d’une chance pour le Land structurellement faible. Tesla est considéré comme un précurseur pour l’implantation d’autres entreprises du secteur. La première usine européenne d’hydroxyde de lithium doit ainsi être construite dans l’est du Brandebourg. Ce matériau est nécessaire à la fabrication de batteries de voitures électriques. L’entreprise germano-canadienne de matières premières Rock Tech Lithium veut approvisionner dès 2024 aussi bien Tesla que l’entreprise chimique BASF, qui prévoit également dans le Brandebourg, outre la production de matériaux cathodiques, une installation pilote pour le recyclage des batteries.

iStock/Teka77

énergies renouvelables 2030