Reuters : La Chine veut interdire la thésaurisation des terres rares

7. mars 2022 | Marché

Le but est d’empêcher la spéculation sur le marché afin d’éviter une nouvelle hausse des prix.

L’électromobilité et les énergies renouvelables font également augmenter les besoins en terres rares en Chine. Et depuis longtemps, le pays ne couvre plus ces besoins uniquement par l’extraction sur son territoire, mais également par des importations en provenance de son voisin, le Myanmar. L’instabilité politique qui y règne depuis la prise de pouvoir de la junte militaire début 2021 et la hausse générale de la consommation des matières premières stratégiques entraînent une augmentation rapide des prix. Cela a désormais incité le gouvernement chinois à ordonner aux géants du secteur tels que China Rare Earth Group, China Northern Rare Earth Group et Shenghe Resources de veiller à la stabilité des chaînes d’approvisionnement afin d’atténuer la hausse des prix. C’est ce qu’a rapporté l’agence de presse Reuters vendredi. Le ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information a également ordonné aux entreprises d’empêcher la spéculation sur les matériaux et de ne pas les stocker.

Photo: iStock/alfexe

énergies renouvelables 2030