Nouveau moteur électrique qui se passe d’aimants en néodyme

28. octobre 2021 | Technologies

L’équipementier automobile Mahle souhaite que son nouveau concept soit prêt pour la production en série dans les prochaines années.

L’équipementier automobile Mahle, basé à Stuttgart, mène actuellement des recherches sur un tout nouveau concept d’entraînement pour les moteurs électriques. Mahle l’a annoncé publiquement pour la première fois au début du mois de mai. À l’avenir, le nouveau concept devrait se passer d’aimants et donc aussi de néodyme, par exemple. Cela rend non seulement la production plus respectueuse de l’environnement, mais apporte également des avantages en termes de coûts et de sécurité des matières premières, écrit Mahle dans un communiqué de presse. La caractéristique principale du nouveau moteur est la transmission de puissance par induction et donc sans contact. Cela rend le moteur sans usure et particulièrement efficace à haute vitesse. Mahle estime le rendement du moteur électrique sans aimant à « plus de 95 % ». Martin Berger, responsable de la recherche et du développement avancé du groupe Mahle, a déclaré : « On peut sans aucun doute qualifier notre moteur sans aimant de percée, car il combine plusieurs avantages à la fois qui ne pouvaient pas être réunis auparavant dans un produit de ce type. » Michael Frick, PDG par intérim et directeur financier du groupe, souligne : « Se passer des aimants et donc de l’utilisation des terres rares offre un grand potentiel non seulement en termes d’avantages géopolitiques mais aussi en ce qui concerne l’utilisation responsable de la nature et des ressources. »

Facilement modulable

En fait, dans le moteur électrique sans aimant, le stator et le rotor de l’entraînement sont tous deux constitués de bobines. « La puissance est transmise par induction au rotor. Le moteur est donc sans usure et particulièrement efficace à haute vitesse », écrit Automobil Industrie. Les coûts de l’électronique plus complexe sont compensés par les aimants en néodyme économisés. Dans l’ensemble, le lecteur devrait donc être relativement bon marché. Selon Mahle, le nouveau développement est également facilement modulable et peut donc être utilisé dans tous les véhicules, des petites voitures aux véhicules commerciaux. Selon l’industrie automobile, le nouveau concept devrait être prêt pour la production en série dans environ deux ans et demi.

énergies renouvelables 2030