Matières premières critiques : PwC appelle à l’urgence

24. juin 2022 | Marché

Le Top 40 de l’industrie minière fait face à de grands défis.

L’industrie minière se trouve dans une phase de transformation sans précédent, constate le cabinet de conseil PwC dans son dernier rapport annuel sur les 40 plus grandes entreprises du secteur. Même si les entreprises ont réalisé des bénéfices records l’année dernière, leur futur succès dépend avant tout de leur capacité à jouer un rôle de premier plan sur la voie de la neutralité climatique, c’est-à-dire dans l’extraction des matières premières critiques nécessaires à cet effet. Car, selon le rapport « Mine 2022 », les besoins en matériaux allant de l’aluminium aux terres rares augmentent et dépasseront l’offre dans un avenir proche. Le manque d’investissements ne ferait qu’aggraver la situation.

Les entreprises seraient confrontées à toute une série de défis, car pour satisfaire aux critères de durabilité de plus en plus importants, l’industrie minière devrait se réinventer par endroits et développer d’autres méthodes. D’autant plus que les gisements de matières premières critiques sont nettement plus petits que ceux de charbon ou de minerai de fer.

PwC exhorte le secteur à se dépêcher de se réorienter, d’autant plus que de nouvelles entreprises sont en train de se lancer, qui se sont spécialisées dans certains matériaux et qui couvrent également les étapes en aval de la chaîne de création de valeur.

Le rapport « Mine 2022 » peut être consulté ici.

Photo : iStock/qwerty01

énergies renouvelables 2030