Les métaux stratégiques, des matières premières de plus en plus critiques

28. octobre 2021 | Connaissances

Les métaux stratégiques font actuellement couler beaucoup d’encre. Mais que signifie ce terme ?

Les métaux stratégiques sont un terme collectif pour les matières premières des métaux technologiques et des terres rares. On les appelle stratégiques parce que ces matières premières jouent un rôle de plus en plus important dans la mise en œuvre des développements politiques et sociaux pour de nombreuses raisons.

Importance stratégique en raison d’une situation d’approvisionnement critique

L’industrie a un besoin urgent et croissant de la plupart des métaux stratégiques, notamment ceux qui sont considérés comme des actifs tangibles. Ils sont importants pour la transition énergétique, mais aussi essentiels pour répondre à la demande croissante de produits de haute technologie tels que les câbles à fibres optiques, les écrans tactiles et l’éclairage LED. Les métaux stratégiques présentent donc une caractéristique centrale des matières premières critiques. Comme définition de base d’une matière première critique, le glossaire de l’International Resource Panel des Nations unies stipule que : « Un métal critique est un métal de haute importance économique dont la disponibilité est soumise à des aléas (tensions géographiques et/ou géopolitiques) et pour lequel il n’existe pas de substituts commerciaux réels. »

En conséquence, le nombre de métaux stratégiques figurant sur la liste des matières premières critiques pour l’UE 2020 est élevé. Quatre métaux technologiques (gallium, germanium, hafnium, indium) et tous les éléments de terres rares y sont répertoriés. La liste complète est passée de 14 à 30 métaux depuis 2011.

Disponibilité limitée en Europe

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles la disponibilité des métaux stratégiques en Europe n’est pas assurée : ils sont généralement moins abondants dans la croûte terrestre que les autres éléments. Leur production est coûteuse et compliquée car les matières premières ne se trouvent pas indépendamment dans la nature, mais en combinaison avec des minéraux ou des minerais. Ils doivent être séparés de ces derniers selon un processus complexe. En outre, et c’est la raison principale, l’Europe est désavantagée dans la distribution géographique des matières premières. Les terres rares en particulier, qui, comme décrit, appartiennent également au groupe des métaux stratégiques, sont principalement extraites et traitées en Chine.

La dépendance du monde occidental à l’égard de la Chine est actuellement sans fin. Mais les pays ont reconnu la pression : les États-Unis et l’UE s’efforcent de plus en plus de développer leurs propres sources d’exploitation des métaux stratégiques et de mettre au point de nouvelles technologies pour leur extraction.

énergies renouvelables 2030