Ouverture d’un méga parc solaire en Grèce

11. avril 2022 | Marché

L’une des plus grandes installations solaires d’Europe, d’une puissance de 204 mégawatts, a été inaugurée à Kozani.

Un parc solaire qui devrait fournir de l’électricité à 75.000 foyers a été inauguré dans la ville de Kozani, au nord de la Grèce, rapporte l’agence de presse Reuters. L’installation s’étend sur 450 hectares et a une puissance totale de 204 mégawatts. Le propriétaire est Hellenic Petroleum, la plus grande entreprise de raffinage de pétrole du pays. Le parc a été construit par la filiale grecque de l’entreprise allemande Juwi, un développeur de projets d’énergie renouvelable.

Selon Euronews, il s’agit de la plus grande installation européenne équipée de cellules solaires à deux faces ou bifaciales, c’est-à-dire de modules capables d’utiliser la lumière incidente pour produire de l’électricité aussi bien par la face avant que par la face arrière. Selon les indications de Juwi, ils permettent d’obtenir un rendement supplémentaire pouvant atteindre 10 pour cent par rapport aux modules traditionnels.

D’ici 2030, la Grèce veut presque doubler sa puissance installée issue des énergies renouvelables, pour atteindre environ 19 GW. Pour 2020, l’Etat méditerranéen a dépassé son objectif en couvrant 21,7 pour cent de sa consommation d’énergie par des énergies renouvelables, selon l’Office des statistiques de l’UE cité par Reuters. Cette part doit être portée à 35 pour cent d’ici 2030.

Lors de l’inauguration du parc, le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis a annoncé que son gouvernement allait accélérer les procédures d’autorisation pour les projets d’énergie renouvelable. La Grèce veut dire adieu aux « combustibles fossiles importés polluants et coûteux » [traduction de métaux-industriels.net].

Dans d’autres pays comme le Portugal ou la Turquie, on discute de l’utilisation du floatovoltaïque, c’est-à-dire de cellules solaires flottantes sur des plans d’eau. Pour en savoir plus sur les avantages de cette solution, consultez notre article.

Photo : iStock/WangAnQi

énergies renouvelables 2030