L’alliance des matières premières ERMA appelle les politiciens à agir

28. octobre 2021 | Marché

L’approvisionnement en matières premières stratégiques doit être amélioré. La dépendance à l’égard des importations présente des dangers.

L’Alliance européenne des matières premières (ERMA) a publié un rapport sur le statu quo de l’approvisionnement en terres rares en Europe. Le rapport, appelé « Call for Action », traite principalement des aimants permanents, qui sont notamment nécessaires pour les voitures électriques et revêtent donc une grande importance pour la transformation de l’Europe vers la neutralité climatique. Les auteurs soulignent la grande dépendance à l’égard des importations d’aimants en provenance de Chine. 98 % de ces composants nécessaires aux moteurs de traction de 95 % des voitures électriques de l’UE proviennent de Chine. Le nombre de voitures à émission zéro et la demande de matières premières augmenteront considérablement en raison de la fin prévisible du moteur à combustion dans l’UE, et donc aussi de la dépendance vis-à-vis de la Chine. Il est donc urgent d’agir pour éviter que la production de moteurs électriques ne quitte l’Europe et que de nombreux emplois ne soient perdus. Pour éviter cela, il faut prendre en compte l’ensemble de la chaîne de valeur. La réutilisation des matières premières doit être abordée ainsi que la recherche de matériaux de substitution. L’extraction et le traitement des terres rares doivent également avoir lieu en Europe, car les gisements s’y trouvent. Les décideurs politiques sont également appelés à fournir aux fabricants européens les conditions cadres dont ils ont besoin pour devenir compétitifs face aux concurrents asiatiques.

Photo: iStock/AlessandroPhoto

énergies renouvelables 2030