L’Allemagne veut mettre fin à l’Internet lent

18. mars 2022 | Technologies

Le ministère présente les points clés de la stratégie Gigabit pour un Internet rapide et une téléphonie mobile couvrant l’ensemble du territoire.

Selon le contrat de coalition entre les sociaux-démocrates, les verts et les libéraux, l’accès à l’Internet rapide fait partie des bonnes conditions de vie. Actuellement, la réalité du réseau est parfois sombre en Allemagne, où la situation est plutôt mauvaise en comparaison internationale.

Le ministre fédéral du Numérique et des Transports, Dr. Volker Wissing, veut changer cela avec une stratégie Gigabit dont les points essentiels ont été abordés hier lors d’une réunion de la branche. Ainsi, le nombre de connexions en fibre optique doit être triplé d’ici 2025. Afin d’augmenter le rythme de l’extension, il est prévu de simplifier le processus d’autorisation ; les Länder sont appelés à modifier la législation en ce sens d’ici la fin de l’année. Il est également prévu d’utiliser de nouvelles techniques de pose pour les lignes en fibre optique.
La stratégie du gigabit exige en outre une amélioration de la couverture de la téléphonie mobile, afin qu’il soit toujours possible de travailler, de téléphoner à sa famille ou de regarder une vidéo en streaming sans être interrompu pendant les trajets en train. Les tunnels ferroviaires doivent être équipés à cet effet et les procédures d’autorisation doivent être simplifiées. La stratégie Gigabit va maintenant être élaborée et sera ensuite soumise à la concertation interministérielle.

Avec le développement de la technologie de la fibre optique, les besoins en germanium vont continuer à augmenter. En 2018 déjà, cette application représentait 41 pour cent de la production mondiale de raffinage, selon l’agence allemande des matières premières DERA (PDF). Le métal technologique est nécessaire pour le cœur du câble à fibre optique, où il permet le transport de données sans perte.

Photo: iStock/LDProd

énergies renouvelables 2030