Fitch : les voitures électriques et les énergies renouvelables stimulent la demande de matières premières

6. octobre 2022 | Économie

L’agence de notation estime que l’industrie est bien équipée pour faire face aux investissements nécessaires. Les longs délais de réalisation des projets constituent un défi.

Selon l’agence de notation Fitch, la transition énergétique et les transports vont entraîner une nette augmentation de la demande en métaux tels que le cuivre, le cobalt et le lithium. Ces deux domaines d’application nécessitent nettement plus de ces matières premières et d’autres, comme les terres rares. Fitch cite également les chiffres de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), qui s’attend à ce que la demande en minéraux soit multipliée par six d’ici 2050 par rapport à aujourd’hui. Fitch s’attend à ce que la demande mondiale atteigne son apogée en 2040, date à laquelle la majeure partie de l’infrastructure nécessaire à la transition énergétique sera construite.

Pénurie d’approvisionnement prévue à partir de 2025

L’offre de matières premières ne pourra pas toujours couvrir la demande accrue, car les projets miniers ont parfois des délais d’exécution très longs, notamment pour le cuivre, le cobalt et le lithium. Les moyens financiers nécessaires à la mise en service de nouvelles mines sont en principe disponibles, mais si les prix de certaines matières premières restaient bas pendant une période prolongée, cela pourrait avoir des répercussions sur les décisions d’investissement et donc sur l’offre future. La pénurie de main-d’œuvre, à laquelle le secteur est actuellement confronté, pourrait également s’avérer problématique (nous en avons parlé).

Photo: iStock/Vitezslav Vylicil

énergies renouvelables 2030