Des micro-LED éclairent votre cerveau

8. avril 2022 | Technologies

Dans le cadre de recherches sur le cerveau, des scientifiques ont mis au point au Japon un film infiniment mince, implantable avec des micro-LED.

On dirait de la science-fiction : l’optogénétique a permis d’observer les cellules nerveuses dans le cerveau et même de les influencer par de la lumière. Ce procédé a pour objectif d’examiner la façon dont les activités des neurones dépendent d’un certain comportement ou bien encore des perturbations cérébrales.

Un des défis de ce domaine récent de recherche est la lumière : Les impulsions lumineuses n’atteignent pas ni ne stimulent de manière égale et correcte les différentes zones du cerveau. Ceci s’avère déjà difficile chez les animaux de laboratoire, tels que les souris, écrit  la revue médicale Ärzteblatt, à plus forte raison chez les humains qui possèdent un cerveau beaucoup plus gros. Des scientifiques de la Toyohashi University of Technology ont conçu un dispositif stimulant pouvant être implanté et équipé de minuscules LED, qui pourrait jouer un rôle important dans ce domaine, comme le rapporte le magazine Physics World.

L’équipe de recherche autour de Hiroto Sekiguchi a développé une méthode capable de fixer une série de micro-LED sur un film infiniment mince, flexible et biocompatible. Les diodes électroluminescentes ont une grandeur de 80 x 80 micromètres – un micromètre équivaut à un millionième de mètre – et sont disposées sur une surface d’un millimètre carré. Par comparaison : Un cheveu humain a une épaisseur moyenne d’env. 80 micromètres. Les LED reposent sur le semi-conducteur de nitrure de gallium-indium et peuvent produire de la lumière bleue.

Selon les scientifiques, les expériences ultérieures effectuées sur une souris anesthésiée auraient confirmé le procédé pour des applications ontogénétiques. Le film est capable d’adhérer à la membrane du cerveau et ensuite d’éclairer une ou plusieurs zones cérébrales en même temps. C’est la disposition des diodes le long de plusieurs points qui rend cette démarche possible.

Le développement de films flexibles pourvus de micro-LED pourrait jouer une rôle important dans la recherche en neurosciences, déclare Sekiguchi au magazine Physics World. L’équipe s’est fixé comme objectif de poursuivre les recherches et de les optimiser.

Les résultats des recherches ont été publiés dans le magazine Applied Physics Express.

Photo: iStock/undefined undefined

énergies renouvelables 2030