Chaînes d’approvisionnement en matières premières : VW présente un rapport de transparence

2. juin 2022 | Marché

Le constructeur automobile fait état des progrès et des défis dans l’approvisionnement durable en matières premières.


Cette semaine, le groupe Volkswagen a informé sur les progrès réalisés sur la voie de la transparence des chaînes d’approvisionnement en matières premières. Après avoir présenté pour la première fois un Responsible Raw Materials Report l’année dernière, le rapport actuel (PDF) contient désormais des données sur les matières conflictuelles, parmi lesquelles on compte le tantale, l’étain, le tungstène et l’or. L’extraction se fait souvent dans des conditions de travail inhumaines et sert en partie à financer des actes de guerre. Le rapport complet comprend 16 matières premières telles que l’aluminium, le caoutchouc, mais aussi les terres rares. En mars de cette année, Volkswagen a adhéré à l’initiative pour une exploitation minière durable (IRMA) (nous en avons parlé) et a pour objectif de jouer un rôle de premier plan dans l’industrie automobile en matière d’approvisionnement responsable en matières premières. Cette année, il s’agit surtout d’intensifier la collaboration avec les fournisseurs dans la chaîne d’approvisionnement des batteries et de couvrir l’ensemble de la chaîne de création de valeur.

Photo: iStock/TBE

énergies renouvelables 2030