Audi prépare les sites à l’e-mobilité

29. octobre 2021 | Marché

Neckarsulm va devenir un centre d’excellence pour les batteries à haute tension.

Le constructeur automobile Audi souhaite éliminer progressivement la production de véhicules à moteur à combustion d’ici 2033. Pour y parvenir, l’entreprise rend successivement ses sites et ses employés aptes à l’électromobilité. À Neckarsulm, un centre de recherche sur les batteries haute tension sera construit d’ici 2023, un élément que Oliver Hoffmann, membre du conseil d’administration d’Audi chargé du développement, qualifie dans un communiqué de presse de décisif pour la concurrence.


Des prototypes de divers véhicules électriques seront testés dans ce centre de technologie des batteries, a indiqué l’entreprise. Il s’agit d’un engagement clair envers le site et d’une perspective d’avenir pour les employés, même après la fin du moteur à combustion. Les employés qui travaillaient auparavant dans le centre d’essai pour les entraînements conventionnels ont été spécialement formés pour les nouvelles tâches.

L’importance de la demande de nouvelles voitures électriques a récemment été communiquée par la plate-forme nationale allemande « Future of Mobility » (nous en avons parlé). Le comité, qui conseille le gouvernement allemand, estime que 14 millions de véhicules seront nécessaires d’ici 2030 pour atteindre les objectifs climatiques dans le secteur de la mobilité. Actuellement, le chiffre est de 309 000 voitures électriques pures.

Photo: iStock/supergenijalac

énergies renouvelables 2030