Allemagne : il faut constituer une réserve publique de matières premières

3. mars 2022 | Marché

La guerre en Ukraine menace l’approvisionnement de l’industrie allemande en matières premières essentielles, l’Association allemande des négociants en métaux considère désormais que le gouvernement allemand a des obligations à ce sujet.

L’Association allemande des négociants en métaux (VDM) s’engage pour la création d’une réserve publique de matières premières pour les métaux spéciaux stratégiques, à laquelle l’industrie pourrait faire appel en cas de besoin. De nombreux pays comme les États-Unis, la Chine et le Japon l’ont déjà fait ou réfléchissent à une éventuelle mise en place comme en Grande-Bretagne ou en France, selon l’association qui représente les intérêts d’environ 230 entreprises membres issues de tous les secteurs de l’industrie. Au vu des conflits géopolitiques, comme la guerre en Ukraine, cela serait également conseillé en Allemagne.

Suite à l’invasion russe de son pays voisin, les prix de nombreuses matières premières ont massivement augmenté la semaine dernière, comme par exemple le palladium. La Russie est l’un des principaux exportateurs de ce métal précieux, utilisé dans l’industrie automobile pour les catalyseurs. La guerre touche déjà durement le secteur, comme le rapporte le Handelsblatt. Des composants manquants, comme des faisceaux de câbles assemblés en Ukraine, entraînent déjà des interruptions de production chez BMW, Mercedes, Porsche et VW. Le VDM souligne en outre la grande importance de l’Ukraine en tant que marché pour le titane, mais aussi pour les alliages de manganèse.

Photo : iStock/xieyuliang

énergies renouvelables 2030