Le manque de fibre optique menace l’expansion numérique

27. juillet 2022 | Technologies

Derrière la hausse des prix et les difficultés de livraison se cache aussi une pénurie de matières premières.

Après les puces semi-conductrices, les modules solaires et d’autres composants électroniques, le support de transmission pour l’Internet à haut débit devient rare. La pénurie mondiale a entraîné une hausse des prix allant jusqu’à 70 pour cent et allonge les délais de livraison, rapporte le Financial Times en se référant à l’entreprise d’études de marché Cru Group.

L’une des raisons serait la forte croissance de la demande : au cours du premier semestre, la consommation totale de câbles a augmenté de 8,1 pour cent selon les estimations, par rapport à la même période de l’année précédente. Outre les opérateurs de télécommunications, les groupes technologiques tels qu’Amazon, Google, Microsoft et Meta achètent également de grandes quantités de câbles à fibres optiques, car ils posent d’énormes réseaux de fibres optiques sous la mer pour la construction de nouveaux centres de données.

Cru explique cette pénurie par la hausse des prix de certains composants essentiels à la technologie de la fibre optique, comme l’hélium et le tétrachlorure de silicium. D’autres matériaux essentiels pour les câbles à fibres optiques, tels que le germanium ou l’indium, figurent sur la liste des matières premières critiques pour l’UE (PDF) ; la situation de l’approvisionnement pourrait encore s’aggraver dans les années à venir en raison de la demande croissante.

La situation de pénurie actuelle risque de poser de nouveaux défis aux plans de développement de l’infrastructure numérique dans de nombreux pays. L’Europe, l’Inde et la Chine sont particulièrement touchées par les pénuries.

Photo: iStock/peterschreiber.media

énergies renouvelables 2030